Maison ou condo, quelles sont les impacts financiers?

Choisir entre une maison et un condo n’est pas une décision facile à prendre. Le mode de vie d’un propriétaire de maison isolée et celui d’un copropriétaire dans un immeuble à condos comportent un grand nombre de différences. Lorsqu’il s’agit de comparer les deux types d’habitations, un des facteurs les plus souvent pris en considération par les acheteurs concerne le temps et les efforts nécessaires à l’entretien de leur propriété.

Il est pourtant encore bien plus important de bien comprendre les implications financières de chaque type de propriété.

Le budget en condo

Si vous achetez un condo, vous êtes propriétaire de votre unité et vous devez obtenir un prêt hypothécaire pour en faire l’achat. Toutefois, vous devez aussi prévoir, en plus des paiements mensuels de l’hypothèque, de verser une somme supplémentaire chaque mois : les frais de condos. Ceux-ci représentent une cotisation préétablie, selon la superficie de chaque unité, et servent à couvrir les dépenses applicables à l’ensemble du bâtiment. Les frais de condo couvrent généralement des dépenses telles que l’entretien du bâtiment et des équipements, les assurances de l’immeuble, la gestion des déchets, l’entretien paysager, etc.

Le budget de la copropriété comprend également un fonds de prévoyance servant à couvrir les dépenses imprévues, telles que les réparations d’urgence. Toutefois, les copropriétaires doivent être conscients que, si le fonds de prévoyance est insuffisant, une cotisation spéciale peut leur être exigée.

shutterstock_151429298_

Le budget en maison

Tout comme pour l’achat d’une copropriété, l’achat d’une maison implique un prêt hypothécaire, payable mensuellement. Toutefois, puisqu’aucune partie de la propriété n’est commune à d’autres copropriétaires, l’occupant d’une maison unifamiliale n’a aucune cotisation à verser.

Cela ne veut pas dire pour autant qu’une maison unifamiliale n’entraîne aucuns frais d’entretien. En effet, le propriétaire est tenu de prévoir un budget, autant pour l’entretien régulier et les rénovations planifiées que pour couvrir les dépenses imprévues. Plutôt que de verser des cotisations, l’occupant d’une maison doit donc faire des économies en vue de réparations ou de travaux d’entretien.

Une question de gestion

Bref, il est possible de trouver une bonne structure financière pour une copropriété, tout comme pour une maison unifamiliale : la différence entre un bon ou un mauvais investissement réside dans la gestion responsable du budget.

Dans le cas d’une maison unifamiliale, le propriétaire prend la responsabilité d’effectuer l’entretien de sa propriété (ou d’engager des professionnels pour le faire). Dans un condo, cette responsabilité incombe plutôt au syndicat de copropriété, qui a la tâche de gérer le budget provenant des cotisations des copropriétaires. C’est pourquoi, il est particulièrement important de vérifier que le syndicat votre immeuble soit compétent.

Par exemple, si vous contemplez l’achat d’un nouveau condo à St-Jérôme, informez-vous sur l’entreprise qui sera responsable de la gestion de l’immeuble et assurez-vous qu’elle profite d’une bonne réputation.

En résumé, les deux types d’habitation ont leurs avantages et leurs inconvénients, mais lorsqu’il s’agit de considérations financières, l’important est d’abord et avant tout de faire une bonne planification des dépenses pour éviter les mauvaises surprises.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.