Un disjoncteur, c’est quoi ? À quoi ça sert ?

Tous les professionnels de bâtiment considèrent qu’un disjoncteur électrique est un dispositif absolument nécessaire pour contrôler le circuit électrique d’une maison. Il intervient directement après le tableau électrique dans ce système pour dompter l’électricité en fonction des besoins des occupants de la maison ou du logement.
Dans une construction ou une rénovation quelconque, une installation électrique est tout à fait utile en mettant en œuvre un compteur électrique.

Équipé d’un disjoncteur, il est toujours indispensable pour veiller sur toute l’installation électrique. D’ailleurs, le disjoncteur lui-même est un instrument qui intercepte le courant électrique en cas de panne ou de défaillance (court-circuit) ou autres.

Quels sont les types de disjoncteurs les plus utilisés ?

Pour éviter tout risque d’électrocution ou de court-circuit, le disjoncteur est bien adapté pour assurer ce rôle. C’est un dispositif électromagnétique ou électronique qui peut intervenir pour couper le courant manuellement ou automatiquement lorsqu’il y a dysfonctionnement du système.

D’autre part, il assure par la suite la protection des équipements électriques de la maison en écartant un incendie. Si une forte tension survient, c’est au disjoncteur de faire encore une sorte d’interruption pour éviter que les appareils électroménagers n’en souffrent. C’est pourquoi les concepteurs ont mis au point les différents types de disjoncteurs. Le disjoncteur différentiel par exemple, sert à protéger tout risque d’électrocution. Il est très sensible et est conçu pour la protection des appareils électriques.

Quant au disjoncteur général, c’est lui qui se charge d’interrompre immédiatement le circuit électrique en cas de surcharge ou de court-circuit. On l’appelle communément le disjoncteur de branchement. Enfin, les disjoncteurs divisionnaires : ils sont installés indépendamment à chaque branchement. Ils sont autonomes et peuvent se déclencher automatiquement en cas d’anomalie. On peut aussi actionner manuellement la manette pour la remonter afin de faire passer de nouveau le courant électrique. Avec la mise en place de ce dispositif, il a un certain avantage qui consiste à laisser passer le courant dans les autres circuits électriques.

Le disjoncteur et ses caractéristiques

C’est un appareil qui associe un ensemble de contacts pour intercepter le courant électrique, mais aussi pour protéger contre les surcharges et courts-circuits. Mais dans une certaine mesure, le disjoncteur a des caractéristiques principales qui font ses exclusivités.

Il apporte la protection à toutes les installations électriques de la maison ou du logement. Une des caractéristiques de cet élément est la tension maximale de fonctionnement qui fait référence à la valeur maximale du courant que le dispositif peut supporter. D’une manière générale, ce sont des exclusivités techniques qui incombent aux professionnels travaillant avec des outils adaptés. Elles peuvent concerner le courant dit nominal ou maximal de la charge. Son pouvoir de limitation sert à ne pas laisser passer que le courant inférieur au courant de court-circuit présumé. Le disjoncteur possède donc un pouvoir de coupure et un courant de réglage.

D’autres caractéristiques sont encore disponibles pour qualifier la nature du disjoncteur. Elles sont les éléments qui reflètent le fonctionnement et les attributions du disjoncteur en général. Ce sont aussi des qualités qui concernent essentiellement le dispositif électrique. Tout cela ne remet nullement en cause le choix que l’on peut avoir pour un disjoncteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.