Logement neuf à Béziers, comment ne pas se tromper ?

Investir dans l’immobilier neuf à Béziers n’est pas une chose aisée, en particulier pour les jeunes ou les personnes qui viennent de démarrer dans leur vie professionnelle. En tant qu’investissement à long terme, il est judicieux de bien réfléchir et prendre des précautions avant de débourser votre argent. Avant de choisir entre les multitudes d’offres que la ville de Béziers propose, ces quelques conseils peuvent vous aider.

L’emplacement

L’emplacement constitue le premier mot d’ordre dans tout achat de logement neuf à Béziers. Avant toute réservation, le premier réflexe qu’il faut avoir est de visiter le site. Si vous voulez, vous pouvez même faire plusieurs descentes pour vous assurer de l’emplacement sur tous les plans. Pensez donc à explorer autour du terrain et son environnement. Pour éviter les mauvaises surprises, recherchez les éventuelles nuisances et essayez de vous plonger dans l’ambiance du quartier, de jour comme de nuit.
Une petite visite à la mairie est essentielle pour vous informer sur le PLU (Plan Local d’Urbanisme).

La crédibilité du promoteur

Pour garantir le respect du délai de livraison et la qualité du bien, vous devez vous assurer que votre promoteur ou vendeur est fiable. Vous pouvez vous fier sur la solidité de sa base financière. Cependant, vous devez avoir une garantie sur le parfait achèvement au terme du projet. Dans certains contrats de vente, en particulier pour un projet de construction, la caution financière est indispensable. Ainsi, si jamais le promoteur ne peut pas assumer le projet jusqu’à la fin, vous aurez au moins le budget nécessaire pour financer la construction.
Avant de vous laisser tenter par une offre alléchante d’un promoteur, renseignez-vous un peu sur ses réalisations et ses anciens clients.

Le contrat de réservation

Comme dans tout achat immobilier ou autre, il est essentiel d’accorder une attention particulière aux termes du contrat. Pour un contrat de réservation en particulier, tous les matériaux ou équipements qui doivent figurer dans le logement y être stipulés. Il en est de même pour les surfaces, les qualités techniques, etc. Le contrat doit exposer le droit aux dommages et intérêts ou la garantie décennale si un manquement à l’un de ces éléments ou un défaut de conformité a été remarqué au moment de la livraison.
S’il s’agit d’un achat en VEFA (vente en état futur d’achèvement), le contrat doit mentionner toutes les échéances à respecter pour le financement du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.