L’investissement immobilier locatif outre-mer

Si vous souhaitez vous lancer sur le marché de l’immobilier locatif en outre-mer, sachez qu’il existe plusieurs lois qui vous permettent d’optimiser votre rendement. Parmi ces dispositifs, deux sont très connus, à savoir la loi Girardin et la loi Pinel. Les investisseurs sont particulièrement attirés par ces dernières grâce aux avantages fiscaux qu’elles prévoient.

De plus, les produits de défiscalisation outre-mer sont majoritairement intéressants, car ils octroient des taux de défiscalisation bonifiés par rapport aux investissements en métropole.

Pourquoi choisir la loi Girardin ?

La loi de défiscalisation Girardin concerne les biens immobiliers neufs ou ayant plus de 40 ans qui font l’objet de travaux de réhabilitation ou de confortation contre les catastrophes naturelles réalisés avant le 31 décembre 2020. Le logement en question doit être destiné à être occupé par le propriétaire ou un locataire pendant au moins 5 ans à titre de résidence principale. La loi Girardin est réservée aux contribuables domiciliés en France. Elle exclut donc les résidents d’un territoire d’outre-mer.

Avec la loi Girardin, la réduction d’impôt débute à 18 %. Elle peut s’élever à 22 % si vous installez des équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable. Enfin, le taux proposé atteint 26 % si le bien est situé dans un quartier prioritaire de la politique de la ville. À noter cependant que le régime fiscal outre-mer Girardin est soumis à un plafonnement spécifique et à un plafonnement global. Le premier est limité à 40 000 euros et peut être remplacé par un taux fixe égal à 15 % du revenu global du foyer fiscal.

Pourquoi choisir la loi Pinel outre-mer ?

Mis à part la défiscalisation Girardin, la loi Pinel outre-mer séduit également de nombreux contribuables français. Applicable depuis septembre 2014, ce moyen légal de réduction d’impôt sur le revenu concerne les investissements immobiliers locatifs situés dans une zone Pinel éligible. Il est valable jusqu’au 31 décembre 2021.

La loi Pinel outre-mer prévoit 23 à 32 % de remise fiscale sur le montant de l’investissement étalé sur 6, 9 ou 12 ans. Cet avantage fiscal ne sera cependant pas appliqué que sur un logement qui répond aux dernières normes thermiques, donc labellisé RT 2012. S’il s’agit d’un VEFA, les travaux doivent être achevés dans les 30 mois après la date de la signature de l’acte authentique.

Investir avec ce dispositif, outre les intérêts d’emprunt, vous permet de déduire de votre revenu global la taxe foncière, les frais de gestion ou de gérance, les primes d’assurance garanties de loyers et les charges supportées par le propriétaire.

La défiscalisation Pinel outre-mer est plafonnée à 300 000 euros et de 5 500 euros par mètre carré de surface habitable, soit à raison de deux investissements par année d’imposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.