Investissements locatifs à Marseille

L’immobilier à Marseille subit une progression paradoxale en ce début de l’an 2012 avec des évolutions peu réjouissantes sur de nombreux secteurs de la vente de logement :

Ainsi, répondant à une augmentation de 6 % des prix de l’immobilier marseillais, les tarifs de vente des logements enregistrent une première chute en 2012. Les logements immobiliers concernés sont les logements anciens, surtout ceux réalisés avant les années 60/70 qui connaissent actuellement à changer de main. Les acheteurs potentiels choisissent de ce fait des logements plus moderne qui sont proposés de nos jours à un tarif très attirant compte tenu du marché. Néanmoins, il apparait que majoritairement le prix des baux progressent subrepticement ( sur Marseille même).

Malgré cette augmentation en ce qui concerne les des baux, les ventes de appartement n’ont pas la même trajectoire : on souligne une baisse de plus de 6 % par rapport à 2011. Ceci peut se comprendre notamment par les limitations imposées par les organismes de crédit du moment ou il est nécessaire d’ accepter un prêt, notamment aux jeunes couples. Devant cette perte par rapport à tendances d’achat, les spécialistes et les agences immobilières à Marseille se voient dans l’obligation de descendre les tarif.

Devenir propriétaire à Marseille :

On identifie ainsi de petits motifs pour positiver : en effet, certains quartiers de Marseille sont extrêmement plus dynamiques que d’autres. C’est par exemple vrai pour les IVie et Vie arrondissements. Très efficace en terme de service de proximité et jouissant d’une bonne desserte, ils sont de plus réputé pour être des endroits épargnés par la criminalité (cherchez votre sélection d’offres de location d’appartement à Marseille ou bien cliquez ici )

Pour ce qui est de la vente de maisons, la quantité de logement sur le marché est extrêmement plus importante en dehors de la cité phocéenne que dans le centre-ville, alors que les offres attrayantes sont situées à l’intérieur du XIe et au XIIe. Enfin les vieilles maisons agées de plus de 60 ans localisées dans le VIIe et VIIIe arrondissement sont réputées pour s’acheter à des tarifs intéressants

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.